La gestion administrative du sous-traitant, nouvel enjeu pour les ESN et les directions informatiques

Face à un marché du travail en totale disruption, les jeunes diplômés ne sont plus les seuls à apprécier le statut de freelance. Une tendance qui fait évoluer le modèle de « delivery » des Entreprises de Service Numérique (ESN), et rend la gestion de ces ressources encore plus stratégique pour l’entreprise.

En recherche constante de nouveaux gisements de compétitivité et d’augmentation de leurs performances opérationnelles, les ESN et les directions informatiques sont de plus en plus amenées à travailler avec du personnel freelance. De ce fait, elles doivent adapter leur offre en répondant aux exigences de ces travailleurs non-salariés qui représentent aujourd’hui 10% des actifs français.

Très répandu  dans les pays anglo-saxons et en Europe du Nord, les Managed Service Provider (MSP)  peinent à arriver en France. Pourtant, la transformation rapide du marché du travail accélère leur arrivée.

Qu’est-ce que le MSP ?

Le MSP accompagne les entreprises de Service Numérique et les DSI des multinationales sur la gestion des prestataires externes IT (Time&Material). Véritable outil de gestion administrative du sous-traitant au travers de la mise en place d’un programme MSP « Vendor neutral », ses principaux objectifs sont de :

  • Garantir le management de l’intégralité du processus de gestion des prestataires IT
  • Assurer le pilotage et la gestion des fournisseurs de service IT,
  • Compléter le sourcing des profils de niches,
  • Contribuer au déploiement des outils VMS (Vendor Management System) et opérer cette gestion.

Trouver la bonne ressource au bon moment 

Depuis quelques années, le chiffre d’affaires lié à la prestation externe explose. Avec l’avènement des canaux digitaux (Linkedin, Facebook, twitter..) et des plateformes FMS (Free-lance management System), le sourcing des prestataires externes devient un enjeu majeur pour les entreprises.

« Ces dernières souhaitent se faire accompagner par un prestataire capable de gérer le end to end  dans la gestion des sous-traitants en tenant compte des évolutions du marché et de leurs spécificités » analyse David Métais, Président de d’OptiXT, premier MSP français avec un flux de 130 M€ en 2016 spécifiques aux prestations IT.

Grâce à un processus performant, le MSP doit être en mesure de :

  • Trouver le talent au bon moment
  • Générer des économies significatives entrainant une amélioration des revenus
  • Avoir un delivery de qualité dans une conformité réglementaire sans faille.

OptiXT, le MSP IT Français

« Conscient des enjeux sur le  nouveau marché du travail, OptiXT  se positionne sur le marché du Managed Service Provider exclusivement dédié à l’IT en France » relate Pascal Merle, directeur général en charge des opérations chez OptiXT.

 

Le savoir-faire de l’entreprise et le volume d’affaires traité permettent à OptiXT  d’être le premier acteur MSP en France dédié à l’univers IT, totalement neutre et non concurrentiel avec les acteurs IT.

« L’expertise développée avec nos grands clients IT permet à OptiXT  de concevoir une offre MSP exclusive et innovante. Pour enrichir son offre, l’entreprise a fortement investi dans les activités de sourcing en mettant en place des liens directs avec les FMS afin d’offrir à ses clients l’unique MSP IT dédié à leurs besoins » poursuit Pascal Merle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *